Dominique Nicolas

Tous les fans de Dominik et d'Indochine regroupés ici même afin de partager discussions, documents, articles, interviews ou encore FanArts, tout ça bien évidemment, dans le respect!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le rockeur pêcheur - Article de 1988 - "Télé 7 Jours"

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Le rocker pêcheur

Mais oui, c'est bien Dominik Nicolas, le compositeur-guitariste du groupe Indochine. Passionné de pêche à la mouche, il nous a entraînés sur une berge proche de Paris pour nous montrer tous ses talents. Il souhaite maintenant que tous les jeunes l'imitent...

"Quatre kilos six cents! Une truite de 63 centimètres! C'est mon record absolu. Il me faudra attendre dix ans avant de faire mieux, s'exclame Dominik Nicolas, le compositeur-guitariste du groupe Indochine.

J'ai dû changer quatre fois de mouche. Hier soir, je me suis battu pendant une demi-heure là, caché derrière cet arbre. Mon fil était trop mince mais, je suis parvenu à ramener ma prise, en un quart d'heure, le coeur battant..."

Aujourd'hui, l'ambiance est moins épique que bucolique. Le soleil flamboie et les hirondelles volètent au ras de l'eau. Ce qui est de bon augure car les mouches qui flottent au fil du courant intéressent aussi les truites.

À pas de sioux, Dominik Nicolas arpente la berge, près de Paris, en effectuant d'élégants lancers en huit au-dessus de sa tête. "Tout est dans le mouvement du poignet. Ce mouvement, comme celui du golf, est très technique. Dans dix ans, je serai bon", dit-il avec modestie.

UNE TRUITE DE 4 KILOS

"Quatre kilos six cents! D'habitude, dit Dominik, je remets les poissons systématiquement à l'eau Mais pour cette truite, j'ai fait une exception! J'ai invité douze copains et nous l'avons fait griller..."

Grâce à ses lunettes aux verres polarisants, Dominik a repéré le poisson au fond de l'eau. Lancé avec précision, le leurre s'abat silencieusement devant la truite qui ne résiste pas à l'envie de monter pour glober une mouche.

Une exclamation de joie, un frétillement argenté et puis un verdict sans appel : trop petite. De sa poche, Dominik a extrait la pince de chirurgien qui lui permet d'enlever l'hameçon dépourvu d'ardillon.

Avec des soins maternels, il remet à l'eau un poisson qui n'a plus l'air en grande forme. "Il va mettre deux jours à se remettre, c'est normal, il est en état de choc.

Je suis pareil quand on m'extrait une dent. En revanche, avec la bouche arrachée, il n'aurait aucune chance. Nos rivières ne sont plus ce qu'elles étaient. J'essaie de participer à leur équilibre. La philosophie d'"Histoires naturelles" est aussi la mienne. La pêche à la mouche, c'est, pour moi, une vraie passion."

Dans de petites boîtes métalliques au couvercle vitré, Dominik a rangé des dizaines de mouches de toutes tailles et couleurs.

Dominik déroule la soie pour envoyer le leurre près de la truite puis la recueille avec une épuisette en bois. Avec une pince de chirurgien, il enlève l'hameçon avant de le remettre à l'eau : moins de 23 cm...

L'une des nombreuses boîtes de mouches de Dominik. Chaque leurre a sa fonction selon l'endroit, la saison ou l'heure de la journée.

Sa grand-mère dans le Berry

Dans une petite valise métallique, il dispose aussi ses instruments de chirurgie. "Cette cuiller me permet de faire des autopsies d'estomac et donc d'extraire les restes de mouches avalées par une truite, de mieux connaître ses goûts et donc de choisir le leurre convenant à l'endroit, à la saison et au moment de la journée.

Dans le Berry, j'élève des truites chez ma grand-mère. Pas pour les pêcher, mais pour étudier leur comportement. Tous les soirs, en vacances, je leur rends visite. Dans l'Indre, j'ai mes petits coins de pêche secrets. Des endroits familiers où je connais de vue certains gros poissons que j'essaie en vain d'attraper depuis deux ans."

C'est là que, fils et petit-fils de pêcheur, il a sorti son premier vairon, à l'âge de dix ans : "Au bord de l'eau, j'oublie le temps qui passe et surtout les décibels de ma guitare électrique. Ma détente, c'est le silence et la pêche.

Même l'hiver lorsqu'il fait moins 10, je vais à la pêche avec mes bottes, toque et mouffles. J'ai essayé d'entraîner le reste du groupe, Nicola, Stéphane et Dimitri, mais en vain. Ils sont proches de la nature, détestent les boîtes enfumées, comme moi, mais n'ont pas mordu à l'hameçon!"

Stéphane a pourtant essayé, mais quand Dominik a retrouvé sa canne dans un arbre, il a pris la mouche et n'a plus insisté!

"En tournée, dit Dominik, il m'arrive de quitter le groupe pendant deux ou trois jours pour aller à la pêche. Comme au Canada où j'ai pris d'énormes truites en attendant de me mettre un jour au saumon. C'est mon rêve d'accrocher un saumon King au bout de ma canne à mouche.

Au Pérou, je ne me suis pas ennuyé non plus en taquinant les piranhas de l'Amazone, en compagnie des indigènes. Pas besoin de mouches en l'occurrence : un bâton, une corde à linge, un hameçon et de la mie de pain suffisent.

Mangés par les moustiques, nous avons pris des dizaines de piranhas. Mon rêve, c'est l'Australie, plus exactement la Tasmanie où vont se dérouler bientôt les championnats du monde de la pêche à la mouche.

Il se réalisera sans doute car nous avons des propositions pour ce pays ainsi que l'Inde, la Chine et la Thaïlande.

Indochine marche bien. "7000 danses" a reçu un disque de platine et "La Chevauchée des champs de blé", son dernier 45 tours, vient de sortir.

Dominique fabrique ses mouches avec des plumes de coq ou de faisan. Une goutte de colle renforce le noeud qui les fixe à l'hameçon.

Comme avec Madonna

Dominik se souviendra longtemps du tournage d'"Histoires naturelles" au bord de la Loue en Franche-Comté : "C'était merveilleux. J'y ai passé une semaine aux côtés de Paim, une star de la pêche en fouet.

J'étais comme un fan qui passerait huit jours avec Madonna! Les jeunes devraient se mettre à la pêche. Je suis heureux, même quand je ne peux rien.

La pêche est un sport intelligent et il arrive que les poissons soient les plus malins. Ce qui m'intéresse, c'est d'écouter le chant de la rivière, d'observer les oiseaux qui, du haut des branches, attendent l'éclosion des mouches.

Les vraies, celles qu'ils vont chercher sur l'eau pour nourrir leurs petits. Des choses qu'il n'est pas inutile d'aller voir entre deux concerts de rock..."

BARRÈRE CONTINUE

"Histoires naturelles" continue, explique Igor Barrère, avec une série de dix émissions, nous rencontrerons notamment des hommes qui vivent parmi des animaux en liberté.


_________________


L'admiration pour un artiste commence avant tout par du respect.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
oui mon père aussi aime la pêche! il ma dit qu'il était bon pêcheur notre Dom'!

Est-ce que ton père a aussi pu avoir la possibilité de voir un des documentaires de Dom sur la pêche justement ?


_________________


L'admiration pour un artiste commence avant tout par du respect.
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah a écrit:Stéphane a pourtant essayé, mais quand Dominik a retrouvé sa canne dans un arbre, il a pris la mouche et n'a plus insisté!

Mdr Laughing

Mais je vous assure c'est pas simple la pêche. Je vais de temps a temps pêcher la truite avec mon père, mais j'ai pas assez de patience pour. (bref osef)

merci pour l'article! (Que je ne connaissait pas)

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai vu "Les Carnets d'un moucheur" le dernier doc que Dom' a réalisé. Et c'est vrai que ça enlève tous les préjugés qu'on peut avoir! Ce n'est pas simple, ça demande énormément de patience, de persévérance et d'attention, attention à la nature, comment elle vit, s'adapter à elle, à ses changements, l'apprivoiser, l'aimer...

Ravie que l'article plaise! Embarassed


_________________


L'admiration pour un artiste commence avant tout par du respect.
Voir le profil de l'utilisateur
Voici les photos associées à l'article, par contre elles sont toutes petites: difficile donc de les avoir en plus grand format mais ça donne un bon aperçu quand même!










_________________


L'admiration pour un artiste commence avant tout par du respect.
Voir le profil de l'utilisateur
Je me souviens de cet article et de l'épisode d'Histoires Naturelles intitulé "Star Fish". Tu l'as retrouvé sous un mètre de poussière celui-là !

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai dû creuser pour le trouver, tu sais Jean-Luc! Mais je jubile d'avoir fait cette trouvaille!


_________________


L'admiration pour un artiste commence avant tout par du respect.
Voir le profil de l'utilisateur
Tu as dû trouver du pétrole dans ton jardin alors !

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Isa_Républika a écrit:oui mon père aussi aime la pêche! il ma dit qu'il était bon pêcheur notre Dom'!

oui quand l'on avais la chaine Seasons Wink

Super l'article ! Merci beaucoup et les photos sont vraiment amusantes !

Voir le profil de l'utilisateur http://formspringme.com/MandyPasPlus
Hello, je viens de m'enregister et pour mon pseudo j'ai choisis le nom d'un village Corrézien que doit connaitre DOM et qui est le "temple" des pêcheurs à la mouche/moucheurs.
Ah oui c'est pas facile ce style de pêche et il faut pas mal de pratique et OK pour les belles photos de Dom qui est heureux en plus.
Je viens de lire que Nicola/Dimitri et le regretté Stéphane n'ont pas mordus à l'hameçon: pas mal l'humour.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum